Affaire 2STV – TFM : Eutelsat sort du silence et donne sa version

Après la plainte de la 2STV pour vol de ses fréquences de la part de la TFM, la Brigade des Recherches de la Gendarmerie a procédé à l’arrestation de Ndiaga Ndour, après l’avoir entendu il y a quelques jours. Dans un document adressé à la gendarmerie, Eutelsat, qui gère la transmission par satellite de chaînes de télévision et stations de radio, a donné sa version.

D’après la société, aucun contrat n’a été signé entre elle et la TFM pour l’exploitation des fréquences sur le satellite E21B depuis 2018. En l’absence de contrat donc, toutes les transmissions qui y sont effectuées par la TFM sont illégales, rapporte Seneweb. Un document qui confirme la 2STV.De plus, d’après Eutelsat, ces retransmissions de la Tfm ont impacté le service d’Origines SA (propriétaire de la 2STV) sur le répéteur BW03. Ce, en rendant inexploitable ses capacités de transmissions attribuées au terme d’un contrat entre Origines SA et Eutelsat, signé le 15 février 2017.

D’après les premières informations, la Tfm a volé les fréquences de plusieurs directs, dont l’inauguration de l’autoroute Ila Touba, le concert de l’artiste-chanteuse Titi, le direct du récital de Coran avec Senico, le brouillage du Gamou de Shérif Mamina Aïdara et de Tafsir Abdourahmane Gaye, le jour même de la Korité, événement qui a été piraté et bloqué pendant une quinzaine de minutes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire