Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/35e967565235033916a82b9b594ba511/web/wp-content/plugins/wedevs-project-manager/core/Upgrades/Upgrade.php on line 4
À la Une des journaux du Samedi 18 Août 2018

À la Une des journaux du Samedi 18 Août 2018

Les journaux reçus samedi à l’APS traitent de sujets relatifs aux faits de sociétés, à la politique et à l’éducation, à l’image, par exemple, de Sud Quotidien qui revient à travers un dossier sur les résultats des examens scolaires de cette année.

‘’Les contreperformances du système’’, affiche ainsi à sa Une le journal qui analyse les faibles résultats à l’examen du baccalauréat et à celui de Brevet de fin d’études moyennes (BEFM).

‘’Le système scolaire sénégalais a pris la mesure de l’insuffisance de performance mise en évidence par les résultats des examens nationaux notamment le baccalauréat et le BFEM qui ont enregistré respectivement des taux de réussite de 35 % et 52, 11 %’’, mentionne Sud.

Le journal s’appuie notamment sur un rapport du groupe de travail de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).

Le quotidien national a de son côté misé sur un sujet de société à travers une interview du directeur général de l’Office des forages ruraux (OFOR) Seyni Ndao. Lequel revient sur les investissements faits par l’Etat pour rendre l’eau disponible partout.

Ainsi, ‘’465 forages, 177 châteaux d’eau ont été réalisés en quatre ans’’, mentionne à sa Une le Soleil rapportant des propos du directeur de l’OFOR.

Le journal Le Quotidien ne s’éloigne pas également des sujets de société en traitant une question relative à des litiges fonciers ayant entrainé des démolitions d’habitations dans le département de Rufisque.

La publication rend compte de la réaction des victimes en affichant à sa Une ‘’Pôle de démolition’’ et en sous-titre les ’’populations vent debout’’ un jeu de mot utilisé pour revenir la démolition d’une quarantaine de maisons à Diamniadio, un des nouveaux pôles urbains de la région de Dakar.

‘’Après Tivaouane Peulh, les engins destructeurs sont passés par Diamniadio où une quarante maisons ont été réduites en gravats par la DESCOS (Direction de surveillance et de contrôle de l’occupation des sols) sous le regard impuissant des populations.

Plusieurs publications ont accordé la priorité au traitement d’un fait divers survenu la veille à Darou Rahmane, un quartier de la ville de Rufisque, théâtre du meurtre d’un homme âgée d’une cinquantaine d’années.

‘’Keita égorgé alors qu’il faisait ses ablutions’’, souligne à sa Une Vox Populi. Selon le journal, la victime a été mortellement atteinte par son colocataire qui s’est fondu dans la nature.

‘’Il faisait ses ablutions pour prier et aller au travail. C’est là qu’il a reçu le coup de couteaux sur la nuque. La blessure était tellement profonde qu’il semblait avoir été égorgé’’, témoigne la veuve de la victime, dans des propos rapportés par le journal Enquête.

Pour le journal, le mystère demeure sur le mobile de cet acte insensé alors que la police a ouvert une enquête.

L’AS entretient ses lecteurs de la déclaration de candidature de l’architecte Pierre Goudiaby dit ‘’Atepa’’ à l’élection présidentielle février prochain. ‘’Je ne prendrai pas un centime de mon salaire’’, promet ainsi M. Goudiaby s’il était élu.

Le journal l’Observateur donne la parole à l’ancien Premier ministre Aminata Touré qui réagit aux prises de positions d’acteurs politiques de l’opposition. L’Envoyé spéciale du président de la République met en garde contre ‘’l’ensauvagement politique’’.

‘’Il faudrait que la gestion de nos divergence reste dans les limites de l’acceptable pour ne pas exaspérer les citoyens dont l’écrasante majorité n’est dans aucun parti politique’’, déclare-t-elle dans les colonnes du journal.

Walf Quotidien revient sur les derniers développements relatifs à une récente sortie de Samuel Sarr consacrée à une supposée tentative dont aurait été victime Karim Wade en 2011.

‘’Samuel Sarr menacé’’ rapporte Walf à sa Une pour évoquer les possibles suites judiciaires évoquées après les révélations de l’ancien ministre de l’Energie.

APS