Google+
Breaking News
Home » Actualité » À la Une des journaux du Mardi 13 Novembre 2018

À la Une des journaux du Mardi 13 Novembre 2018

Les journaux parvenus mardi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) s’intéressent en priorité à l’actualité politique tout en n’occultant pas les faits de société.Plusieurs journaux se sont notamment fait écho des propos du président Macky Sall tenus lors d’une interview accordée à la chaine de télévision française France 24 sur l’actualité politico-judiciaire au Sénégal. Ainsi, pour Vox Populi ‘’Macky Sall rouvre les portes de la prison à Karim (Wade)’’.



‘’Karim Wade a été condamné à six ans de prison avec des amendes (…) S’il choisit de rentrer c’est son droit, on ne peut pas l’en empêcher. Il est libre. Le reste, ce sera une affaire de droit et d’application du droit et la loi s’appliquera’’, indique le journal qui reprend dans ses colonnes les déclarations de Macky Sall.

La même démarche est adoptée par L’Observateur qui use d’un jeu de mots ‘’Macky élucide les K’’, pour évoquer cette sortie médiatique du chef de l’Etat.

Selon le journal, le président Sall s’est élevé contre une différence d’appréciation dans la gestion des affaires publiques selon qu’on se trouve en Afrique ou en Europe, en abordant les questions relatives aux condamnations de Khalifa Ababacar Sall et de Karim Wade, candidats déclarés à l’élection présidentielle de février prochain.

Le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et l’ancien maire de la capitale ont notamment écopé de condamnations qui compromettent leur participation à ces joutes électorales. Le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS, principale parti de l’opposition) vit depuis 2016 au Qatar à la suite d’une grâce ayant suivi sa condamnation à 6 ans de prison pour enrichissement illicite. Il avait passé trois ans derrière les barreaux.

L’ex-premier magistrat de la ville de Dakar a lui été condamné à cinq ans d’emprisonnement par la justice sénégalaise dans le cadre de sa gestion de la Caisse d’avance de la mairie qu’il dirigeait. Il a fait un pourvoi en cassation à la Cour suprême après avoir été reconnu coupable en première et seconde instance.

’’Il (Karim Wade) a été condamné été condamné avec des amendes. Il a bénéficié d’une grâce de ma part. Les peines sont à recouvrées, à défaut c’est la contrainte par corps. (…) Khalifa Sall n’a jamais nié les faits pour lesquels il est condamné’’, rapporte l’Observateur qui cite le président Sall.

Sud Quotidien continue à s’intéresser au fichier électoral en tentant d’analyser la requête de contrôle de la tenue du fichier général des électeurs formulée par les opposants. ‘’Pouvoir et opposition en guerre larvée !’’ s’exclame Sud qui donne la parole à Abdou Mazide Ndiaye, ancien responsable du Comité de veille et de suivi de l’audit du fichier électoral (en 2011).

’’L’opposition a le droit, surtout qu’on lui demande 1 % d’un fichier dont il ne connaît pas le nombre. Il faut que le fichier soit analysé par des informaticiens qui vont vérifier s’il n’y a pas de doublon’’, souligne Mazide Ndiaye dans des propos rapportés par le journal.

Enquête s’intéresse à l’avortement spontané et consacre un dossier au phénomène sous le titre : ‘’Le traumatisme des fausses couches’’.

La publication nous apprend ainsi qu’il y a avortement sur 12 à 24 % de grossesses au Sénégal. ‘’Angoisse, traumatisme, difficilement surmontable, la fausse couche, considérée comme un évènement normal par des médecins, est vécue comme un échec par les jeunes mariés. Il affecterait une femme sur quatre’’, fait remarquer le journal dans ses colonnes.

Sous le titre : ‘’Les thèses audacieuses de Djibril Samb’’, L’AS quotidien met en exergue a sa Une, une interview avec le professeur de philosophie, lequel par exemple estime que le problème de l’homosexualité ’’n’est ni moral, ni religieux, ni idéologique’’.

Il ne doit cependant pas ’’subvertir la cellule que constitue l’union d’un homme et d’une femme, seule forme connue de l’humanité depuis des millénaires, et qui a été l’un des plus puissants vecteurs de progrès. C’est un pas que l’on ne peut pas franchir (…)’’, fait savoir l’universitaire dans les colonnes du journal.

Le Soleil a préféré mettre l’accent sur un sujet relatif à l’environnement en rapportant à sa Une le point de vue du chef de l’Etat lors d’un panel dédié au sujet dans le cadre du Forum de Paris sur la paix. ‘’Macky Sall pour un dialogue sincère avec les Etats réticents’’, titre le quotidien.

Selon le journal le président de la République propose ainsi l’agrément de textes juridiques permettant d’obtenir un ‘’bon pacte mondial pour l’environnement’’.

APS

Check Also

RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa

Le principal entrepôt de la commission électorale pour la ville de Kinshasa a pris feu …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :