18 juillet : Nelson Mandela: une «référence historique» aurait eu 99 ans

Anti-apartheid leader and African National Congress (ANC) member Nelson Mandela raises clenched fist, arriving to address mass rally, a few days after his release from jail, 25 February 1990, in the conservative Afrikaaner town of Bloemfontein, where ANC was formed 75 years ago. (Photo credit should read TREVOR SAMSON/AFP/Getty Images)

Il y a 99 ans jour pour jour, le 18 juillet 1918, Nelson Mandela naissait en Afrique du Sud.

En 2017, la Fondation Nelson Mandela consacre cette Journée internationale à l’action contre la pauvreté, en l’honneur du leadership et du dévouement dont Nelson Mandela a fait preuve pour combattre la pauvreté et à promouvoir la justice pour tous. Il s’est éteint en 2013 à Johannesburg.

Avocat spécialiste des droits de l’homme, Nelson Mandela entre au Congrès national africain (ANC), avant de créer la Ligue de la jeunesse du parti en 1944.  Quatre ans plus tard, l’Afrique du Sud met en place l’apartheid. Nelson Mandela organise alors des campagne de désobéissance civile puis finit par prôner la lutte armée contre Pretoria. Jugé avec plusieurs autre dirigeants de l’ANC, il est ensuite condamné à la prison à perpétuité et enfermé sur l’île-prison de Robben Island.

Quand dans les années 1980, l’Afrique du Sud devient de plus en plus isolé, Nelson Mandela est choisi pour conduire les négociations, après sa libération en 1990, conduisant à la chute de l’Apartheid. Il reçoit le Prix Nobel de la paix en 1993, conjointement avec Frederik de Klerk, le chef de l’État sud-africain de l’époque. Un an plus tard, le 27 avril 1994, Nelson Mandela lui succède à la présidence de la République avec 63%: il devient donc le premier président noir du pays.

( Source Radio Vatican)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*